[INSERT_ELEMENTOR id="459"]

Vos questions

Que signifie le nom POP ?

Ce sont les initiales de « Producteur o Particulier ». Notre objectif est de favoriser les circuits les plus courts possibles, sans sacrifier néanmoins les considérations écologiques : les intermédiaires permettent la mutualisation des transports routiers et donc la réduction de notre impact environnemental!

Nous serons un supermarché et pas…

une Amap, ni une épicerie ou un magasin bio, ni une Ruche qui dit oui !, ni une association de collecte de denrées alimentaires.
Comme dans un supermarché classique, vous pourrez effectuer l’ensemble de vos courses (fruits et légumes, frais, épicerie, hygiène et entretien…).

Quelle structure pour POP ?

POP sera une coopérative de consommation organisée sous forme de coopérative d’intérêt collectif par actions simplifiées . Dans ce modèle, le capital de démarrage viendra de l’ensemble des coopérateurs.
Les utilisateurs du supermarché POP seront ses propriétaires et le gèreront selon le principe une personne = un vote, quel que soit le nombre de parts détenues.
Tous les coopérateurs de POP seront également membres de POP l’Association, qui continuera à héberger l’ensemble des bénévoles même une fois la société coopérative créée.

Comment les coopérateurs participent au fonctionnement du supermarché participatif ?

Comme dans une crèche parentale, dont le principe est identique, les coopérateurs assureront le fonctionnement du supermarché en y travaillant et en embauchant collectivement des salariés pour coordonner et compléter ce travail.
Concrètement, cela veut dire que toutes les 4 semaines, un coopérateur viendra à la coopérative pour tenir la caisse, stocker, réceptionner les livraisons, nettoyer, assurer le travail de bureau, etc… Chacun s’inscrira pour assurer un créneau de 3 heures consécutives et viendra toutes les 4 semaines travailler sur ce créneau horaire avec d’autres coopérateurs.
Des procédures spécifiques seront organisées pour les personnes qui n’ont pas d’horaires fixes ou des calendriers irréguliers.

Quel est l’investissement minimum pour les coopérateurs ?

L’investissement minimum pour un coopérateur de POP est de 100 €, ce qui représente un achat de 10 parts de la coopérative.
Les bénéficiaires des minima sociaux pourront n’acheter qu’une part, soit un investissement de 10 €.

Et si je veux investir plus de 100 € dans ma coopérative ?

Vous pouvez ! Si vous avez la possibilité d’investir plus, cela aidera beaucoup POP. Plus nous récoltons en fonds propres, moins nous dépendrons des banques, et plus nous gagnerons en autonomie.

Comment payer mes parts sociales de POP ?

Lors de la création de la coopérative, des permanences seront organisées pour permettre aux membres de POP l’Association de souscrire et payer les parts sociales. Pour toute nouvelle souscription postérieurement à la création de la coopérative, vous devrez vous inscrire à l’une des réunions d’accueil organisées par POP. Le règlement pourra s’effectuer par chèque avec une carte d’identité.

Je peux payer en plusieurs fois ?

L’investissement de 100 € pourra être payé en plusieurs fois.

Est-ce que je suis obligé(e) d’acheter mes parts sociales de POP maintenant ?

 La souscription à la coopérative avant l’ouverture du supermarché nous permet d’avoir une solidité financière auprès des banques et nous permet d’accélérer notre développement.

Il est nécessaire d’être coopérateur pour pouvoir bénéficier des offres du supermarché.

Est-ce que je toucherai un dividende sur mon investissement ?

Non, POP sera une coopérative à but non lucratif et n’aura pas vocation à verser des dividendes aux coopérateurs.

Et si POP réalise des bénéfices, comment sont-ils distribués ?

POP ne versera pas de dividendes, mais comme toute entreprise, elle a intérêt à réaliser des bénéfices pour pérenniser son activité. Ces bénéfices permettront d’investir dans de nouveaux matériels, d’embaucher de nouveaux salariés, d’augmenter les salaires des salariés déjà recrutés, d’améliorer leur protection sociale, d’organiser des activités d’éducation populaire… L’affectation de ces bénéfices éventuels sera décidée en Assemblée Générale en fonction des priorités et des besoins de la coopérative.

Mon investissement dans POP est-il remboursable ?

Lorsqu’un coopérateur décidera de quitter POP, quels qu’en soient le moment et les motifs, il pourra demander que le montant nominal des parts souscrites lui soit remboursé.
Deux réserves :
• Les remboursements de parts ont lieu une fois par an, après approbation des comptes de la coopérative par l’Assemblée Générale ordinaire annuelle.
• Pendant la période des premiers exercices fiscaux, comme pour toute nouvelle entreprise, POP devra certainement faire face à une situation déficitaire. Dans ce cas, la réglementation prévoit que les remboursements de souscriptions prennent en compte la situation financière de l’entreprise. Le montant à rembourser sera diminué de la quote-part des pertes de la coopérative au moment de la sortie.
Alternativement, le coopérateur pourra aussi faire don à POP l’Association de ce montant.

Est-ce que mon(ma) conjoint(e) sera obligé(e) de devenir membre coopérateur(trice) aussi ?

Nous recommandons vivement que tous les adultes d’un ménage souhaitant consommer les produits de POP, soient souscripteurs en achetant leur(s) part(s) et en effectuant leur créneau de travail. Tout achat générant du travail, le principe est donc que cette partie soit également partagée.
Néanmoins, au démarrage de POP, notre règle de fonctionnement sera celle d’un seul adulte souscripteur obligatoire par ménage Un autre membre adulte, conjoint ou personne majeure du foyer, non souscripteur, pourra faire les courses mais ne pourra pas effectuer le créneau de travail, entre autre pour des raisons d’assurance.

Les investissements des coopérateurs sont-ils la seule source pour les fonds propres ?

Non. Les investissements de coopérateurs sont très importants…
Néanmoins, il en existe deux autres : les dons de particuliers et les subventions de fondations. Si vous avez des amis, des connaissances ou de la famille qui trouvent que notre idée est bonne mais qui habitent trop loin pour faire leurs courses chez nous, encouragez-les à faire un don !