Les Vins Bios et Biodynamiques

Dans la série Connaissances des vins, venez découvrir les vins bios et biodynamiques, lors de l’atelier animé par Jérome Dussère, coopérateur. Il y aura une dégustation.

Date : Samedi 24 mai de 18h à 20h 

Lieu : Au magasin POP la Coop, 46 chemin de Montval à la montagne à Marly-le-Roi

Participation : 5€ par personne 

Inscription : pour vous inscrire, cliquez ici

Introduction à la Communication NonViolente

Venez découvrir les clés pour des relations simples et apaisées !

Lors de l’atelier animé par Nathalie Tirard formatrice en CNV et coopératrice, vous découvrirez une introduction à la Communication NonViolente avec exercices pratiques.

Date : Samedi 27 avril de 10h à 12h 

Lieu : Au magasin POP la Coop, 46 chemin de Montval à la montagne à Marly-le-Roi

Participation : 5€ par personne 

Inscription : pour vous inscrire, cliquez ici

C’est l’histoire d’Alejandro

La Val de la Casella est une coopérative bio engagée qui regroupe des petits producteurs familiaux avec de petites exploitations exploitées de manière traditionnelle et artisanale. La Val de la Casella vous présente aujourd’hui l’un de ses plus jeunes agriculteurs, Alejandro. Basé à Cheste, dans la province de Valence en Espagne, il cultive avec passion des fruits savoureux qui régalent les papilles des clients.
Alejandro possède une expérience et un enthousiasme sans limites. Ses kakis, disponibles en saison, ont été un véritable succès à POP la Coop, et ses clémentines et navelinas que vous trouvez actuellement sont délicieuses
Travailleur infatigable, Alejandro s’investit pleinement dans son métier et met tout en œuvre pour offrir des produits d’une qualité exceptionnelle. Son engagement envers l’agriculture biologique est exemplaire et s’inscrit parfaitement dans les valeurs de La Val de la Casella. 

C’est l’histoire de Noémie

Rien ne prédestinait Noémie Tanneau à devenir vigneronne. Née en région parisienne, installée près d’Arcachon à l’âge de 12 ans avec  ses parents, elle est d’abord travailleuse sociale. 

« Mais il me manquait quelque chose, un lien à la nature. Je ne sais pas pourquoi, mais c’est le monde du vin qui m’a appelée.. ». 

Noémie retourne à l’école et enchaîne avec un BTS de viticulture-oenologie et un diplôme d’ingénieur agronome. Après plusieurs expériences, elle reprend en 2020 le Château Saint-Ferdinand en Lussac – Saint-Emilion. Faisant face à toutes les difficultés, elle décide dès 2021 de convertir son vignoble en bio, un processus de 3 ans, son premier millésime certifié sera le 2024.
Parallèlement, en partenariat avec la Ligue pour la Protection des Oiseaux, elle replante des haies, elle recrée l’habitat naturel des oiseaux, en particulier des chauve-souris qui sont des insecticides naturels pour les vignes. Déjà dans une démarche zéro herbicide, elle a maintenant commencé une formation en biodynamie qu’elle commence à appliquer. 
En reconnaissance de ses actions en faveur des pratiques agro-écologiques et de la biodiversité, Noémie a reçu en 2023 le trophée de la vigneronne engagée de l’année en Bordelais. Et nous sommes heureux de vous proposer un de ses vins, la cuvée F du Château Saint-Ferdinand. Comme le roi Charles III d’Angleterre, n’hésitez pas à la déguster….!

D’autres informations sur Noémie et ses vins sur le site du Chateau St-Ferdinand

Balcon potager

Une formation pratique et d’information sur les ressources locales.

Un atelier en 2 sessions animé par Marc Genève, président des Vergers de Mareil et de l’AMAP de Marly

Dates

  • Samedi 16 mars de 10h à 12h      :   Les Semis
  • Samedi 4 mai 2024 de 10h à 12h :   Le Repiquage

Lieu : Au magasin POP la Coop, 46 chemin de Montval à la montagne à Marly-le-Roi

Participation : 10€ par personne 

Inscription : pour vous inscrire, cliquez ici

Samedi 27 janvier, c’était l’Agora : un petit résumé

La première agora de l’année s’est tenue samedi dernier à l’Étang la Ville.  Une trentaine de participants pour des échanges toujours fructueux. 

D’abord quelques informations :

  • POP la Coop recrute des POPers pour aider à la communication, l’informatique et les finances.
  • Question finances, 2023 a été une année satisfaisante avec des ventes qui frôlent 700.000 € HT et un exercice 2023 largement positif.
  • Nous sommes 298 POPers actifs pour 500 POPers inscrits environ au total avec, en 2023, 13 départs et 58 arrivants.

Ensuite des échanges et discussions :

  • Un groupe de 5 personnes s’est constitué pour réfléchir à un code de bonnes pratiques en caisse 
  • Y a-t-il trop d’abondance dans le choix des produits (2 types de kiwi, 4 types de pommes …) ? Cela entraîne complexité et peut-être erreur et pertes
  • Certaines procédures (Tableau de remises…) ne sont pas forcément bien comprises par tout le monde. On va s’améliorer sur le sujet

Et, aux vues des nombreuses activités de POP l’Association, nous allons créer un flyer pour aider au recrutement

Et pour finir, un sympathique apéritif avec pain d’épices et kombucha a clôturé la réunion.

Pop, pop, pop… En avant les POP-potes !  😊

Après l’atelier Abeilles Sauvages, les abeilles vous disent Merci ! 

Les participants ont pu découvrir l’incroyable diversité du règne des ABEILLES et de toutes les anecdotes qui leurs sont rattachées. Et non il n’y a pas que les abeilles à miel qui pollinisent les fleurs! Osmies cornues, bourdons, megachile coupeuse de feuille, xylocope…la liste est longue et très colorée concernant ces abeilles dites « solitaires ». 

Le partenariat avec les Dorloteurs d’abeilles pour cet atelier nous a permis de découvrir leur projet très engagé pour la préservation de ces espèces menacées par les activités humaines. Au travers de ces petites maisonnettes en bois, il est possible d’observer des espèces très variées et qui débordent de mignonnerie. La mise en place de tiroirs et de tubes d’observation permet de pouvoir observer toutes les phases de la vie de ces abeilles solitaires; de la ponte à l’éclosion des cocons. 

Enfin, les participants ont pu repartir avec un hôtel à abeilles solitaires qu’ils ont fabriqués eux-même ainsi qu’avec des sachets de graines mellifères et des cartes à plantées, généreusement offerts par les Dorloteuses d’abeilles. 

Rendez-vous début mars au jardin pour observer les premières abeilles solitaires de l’année!

C’est l’histoire de Pierre-Marie

Pierre-Marie est depuis fin juin 2022 l’un des fournisseurs, producteurs locaux, de POP La Coop en produits maraîchers.Pierre-Marie a 36 ans et, à l’origine, n’était pas destiné à devenir agriculteur. Il s’est « plongé » dans le maraîchage (du côté de Melun et Fontainebleau) à l’occasion de jobs d’été. Il s’est, progressivement, laissé « attrapé » par le virus du bio et du grand air au point de se reconvertir en reprenant des cours au Lycée Agricole de Saint-Germain-en-Laye. Son projet d’agriculture bio s’est affiné à cette occasion.

Il a racheté, en 2020, 10 hectares de terres qui étaient exploitées par une des filiales des Fermes de Gally située à Saint-Germain-de-la-Grange.

Sur ces 10 hectares, Pierre-Marie a pu commencer sur 3 hectares (et trois grandes serres) à développer ses cultures maraîchères bio et incorporer des semences bio.

Magali, sa collaboratrice depuis le début de l’installation, de formation pépiniériste, est responsable de la production des plants de légumes tout au long de la saison, ce qui est le point de départ de toutes les productions, sachant que 90 %  des plants sont produits à la ferme.

Pierre-Marie cultive une grande variété de salades, du mesclun asiatique, différents types de tomates (anciennes notamment), des concombres, du maïs, différents types de pommes de terre… Pierre-Marie revendique une agriculture « paysanne » c’est-à-dire, entre autres, qu’il emploie des méthodes de production qui limitent au maximum le travail du sol avec une mécanisation limitée. La plupart des tâches (plantation, désherbage, récolte) sont effectuées à la main ou avec des outils manuels.

Retrouvez Pierre-Marie et sa ferme des 100 arpents sur Instagram

C’est l’histoire de Florence

Depuis plus de cinq générations, ma famille habite cette ferme attenante au château de Varacieux en Isère. Mes aïeuls ont planté des noyers et ils élevaient des vaches laitières pour produire du fromage de St Marcellin.
Mon papa a développé la noyeraie en produisant ses propres plants à partir de noix  qu’il a lui-même sélectionnées. 
Après une formation scientifique et quelques années passées dans le monde de l’entreprise, j’ai décidé de revenir à mes racines et de reprendre la ferme familiale pour perpétuer une production saine et sans traitement. J’essaye ainsi de produire une alimentation de bonne qualité gustative et nutritionnelle, tout en respectant la nature. La taille humaine de l’exploitation le permet. En partenariat avec la LPO, je pose des nichoirs et je crée des haies, afin d’améliorer encore la biodiversité sur mes parcelles. Depuis plus de trente ans, le sol de nos parcelles n’a pas reçu de pesticide.
Le domaine est constitué d’une noyeraie, d’un rucher, d’une châtaigneraie et de prairies où paissent quelques vaches

Vous trouvez les noix de Florence et son huile de noix en vente au magasin. La nouvelle récolte est arrivée ! 

N’hésitez pas, mangez des noix !!!! Elles sont délicieuses ! Bon gras et bons nutriments, c’est excellent aussi pour votre santé !!!

Plus d’informations sur le site Web de la ferme du Château de Varacieux